Call for donations to the Korean migration museum

Dear fellow adopted Koreans!

My name is Tobias Hübinette, and I am a researcher in migration studies at the Multicultural Centre (http://www.mkc.botkyrka.se) in Stockholm, Sweden. I am also a member of the Adopted Koreans’ Association of Sweden (AKF – http://www.akf.nu) and a co-founder of Truth and Reconciliation for the Adoption Community of Korea (TRACK –https://justicespeaking.wordpress.com). For the moment, I am working for the newly established Korean migration museum in Incheon (http://mkeh.incheon.go.kr), Korea, writing a report on the adopted Koreans and collecting material related to Korean adoption and Korean adoptees.

The Korean migration museum is the only museum of its kind in Korea focusing solely on the history of Korean emigration, the overseas Koreans and the worldwide Korean diaspora. Located on Wolmi Island close to Incheon’s harbour from where the first generation of Korean Americans departed 100 years ago, the museum has today a permanent exhibition covering the history and situation of the Koreans in the US and Central America. In the coming years, the museum will expand its scope to overseas Koreans in other countries and regions, and as part of this development the adopted Koreans will also be officially included. As a museum can be seen as something close to the “eternal memory of a nation” together with libraries and archives, the museum’s decision to acknowledge and accept the overseas adopted Koreans as part of the modern Korean history and the global Korean diaspora is groundbreaking to say the least, and means that transnational adoption from Korea to more than 15 different Western countries is finally being treated and regarded as an important part of the contemporary Korean society.

Up until now, I have provided the museum with samples of practically everything that I know of when it comes to adult adopted Koreans such as material representing the movement and the community and the associations and the events (magazines, brochures, photos, stickers, badges, posters, Gathering related material and so on), academic and cultural works created by adopted Koreans (theses, papers, novels, poems, songs, films, art works, comics, visuals etc), and newspaper and magazine articles, television, radio and internet interviews and other media coverages on both “famous” and “ordinary” adopted Koreans.

However, the museum is now looking for authentic and physical artifacts to be used in the upcoming exhibition on adopted Koreans such as travel and adoption documents, baby dresses and child clothes, Korean rubber shoes, adoption agency gifts, gruel and milk cans, images and photographs related to the time before adoption and so on, and that is the reason why I am now asking those of you who might have such objects if you would consider donating them to the museum. If so, please contact the Team Manager and Curator Eun-Mi Park at the museum directly and in English: eunmipark@korea.kr or 032-440 5931 / 010-2250 7981 (for those of you who are in Korea). You may also just use the postal address: The Museum of Korea Emigration History, Eun-mi Park, 102-2, Buksung-dong 1-ga, Jung-gu, Incheon 400-201, Republic of Korea.

Best regards and please spread this Call for donations to the Korean migration museum.

Appel aux dons pour le musée des migrations coréennes

Chers camarades adoptés coréens !

Mon nom est Tobias Hübinette et je suis chercheur en études des migrations au centre multiculturel (http: //www.mkc.botkyrka.se) de Stockholm, en Suède. Je suis aussi membre de l’Association des Coréens adoptés en Suède (AKF – http: // www.akf.nu) et co-fondateur de Truth and Reconciliation for the Adoption Community of Korea (TRACK- http://adoptionjustice.com/fr ). Je travaille actuellement pour le nouveau musée des migrations coréennes à Incheon (http: // mkeh.incheon.go.kr), en Corée, pour qui j’écris un rapport sur les Coréens adoptés et pour qui je rassemble tout ce qui est lié à l’adoption coréenne et aux Coréens adoptés.

Le musée des migrations coréennes est le seul musée en Corée qui s’ attache uniquement à l’histoire de l’émigration coréenne, les Coréens à l’étranger et la diaspora coréenne dans le monde. Situé sur l’île de Wolmi, près du port d’Incheon, d’où est partie il y a cent ans la première génération de Coréens pour l’Amérique, le Musée présente aujourd’hui une exposition permanente sur l’histoire et la situation des Coréens aux États unis et en Amérique centrale. Dans les prochaines années, le musée étendra son domaine d’ intérêt aux Coréens dans d’autres pays et régions, et une partie de cette extension sera officiellement vouée aux Coréens adoptés à l’étranger. Puisqu’un musée peut être vu comme quelque chose qui se rapproche de “la mémoire éternelle d’une nation”, avec des librairies et des archives, la décision du musée de reconnaître et d’accepter les Coréens adoptés à l’étranger comme faisant partie de l’histoire contemporaine de la Corée et de la diaspora coréenne dans le monde est révolutionnaire, c’est le moins qu’on puisse dire, et signifie que l’adoption transnationale depuis la Corée à plus de quinze différents pays occidentaux est finalement vue et traitée comme une partie importante de la société contemporaine coréenne.

Jusqu’à présent, j’ai fourni au musée des relevés de pratiquement tout ce que je connais sur les les Coréens adoptés adultes tels que matériel représentant le mouvement, la communauté, les associations et les événements (des magazines, des brochures, des photos, des autocollants, des insignes, des affiches, tout ce qui a autour des rassemblements … ), des travaux universitaires et des oeuvres culturelles de Coréens adoptés (des thèses, des papiers, des romans, des poésies, des chansons, des films, des œuvres d’art, des bandes dessinées, des images …), des articles de journaux ou de magazines, des interviews à la télévision, à la radio ou sur Internet ,et d’autres couvertures médiatiques sur des Coréens adoptés autant “célèbres” qu’ “ordinaires”.

Cependant, le musée est maintenant à la recherche de pièces authentiques et physiques à être utilisés pour l’ exposition sur les Coréens adoptés comme des documents de voyage pour l’adoption, des robes de bébé et des vêtements d’enfant, des chaussures typiquement coréennes (en caoutchouc ) , des cadeaux d’agence d’adoption, des boîtes de lait ou de bouillies, des images et des photographies liées au temps avant l’adoption … et c’est la raison pour laquelle je demande maintenant à tous ceux qui pourraient avoir de tels objets d’envisager d’en faire don au musée. Si vous voulez le faire, veuillez contacter directement et en anglais le directeur et conservateur du musée Eun-MiPark : eunmipark@korea.kr ou 032-440 5931 / 010-2250 7981 (pour ceux qui se trouvent en Corée). Vous pouvez aussi simplement écrire à cette adresse postale : The Museum of Korea Emigration History, Eun-mi Park, 102-2, Buksung-dong 1-ga, Jung-gu, Incheon 400-201, République de Corée.

Mes salutations distinguées, et s’il vous plaît, diffusez cet Appel aux dons pour le musée des migrations coréennes.

About jjtrenka

www.adoptionjustice.com
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.